Participer à l’appel à projets « Collèges numériques et innovation pédagogique »

Les réponses à vos questions

  • Pour chaque collège, le dossier de candidature est réalisé par l’académie en lien étroit avec la collectivité et co-construit avec les chefs d’établissement et les équipes éducatives sur la base de la trame proposée dans l’annexe 1.

    L’académie transmet un dossier de candidature indiquant, par département, la liste hiérarchisée des collèges candidats publics et privés sous contrat. Au sein de ce dossier, l’établissement remplit, avec l’aide du délégué académique au numérique:

    • L’identification de l’établissement,
    • La synthèse du projet de l’établissement.

    Toute l’information et les outils d’accompagnement nécessaires pour préparer le dossier sont disponibles sur le site de référence ecolenumerique.education.gouv.fr.

    Les projets doivent être transmis

    • pour la commission de sélection de février 2017 : avant le 29 janvier 2017
    • pour la commission de sélection d’avril 2017 : avant le 31 mars 2017

    S’agissant des projets de collèges « laboratoire » il est demandé de fournir pour la première commission de janvier 2017 une lettre d’intention qui permettra les meilleurs encadrements et accompagnement de cette aide spécifique prévue dans ce programme, les dossiers de candidatures pouvant être soumis, au choix, à chacune des commissions de mars et mai 2017.

     

  • Les projets « laboratoire » (collèges Lab) sont à l’échelle d’un établissement. Ils visent une plus grande efficience et acceptent une certaine agilité dans la mise en œuvre par exemple d’équipements individuels (en particulier selon le mode AVEC/BYOD), de services associés (comme un modèle de cloud à la demande) ou encore d’équipements et services collectifs favorisant les nouvelles formes d’apprentissage, la transformation pédagogique et l’adaptation des espaces.

  • Les dossiers complets seront remplis par le département, en étroite collaboration avec l’académie, à partir du formulaire de dossier de candidature proposée dans l’annexe 2.

    Le dossier de candidature est commun. Il permet de répondre aux deux AAP « Collèges numériques et innovation pédagogique » et « Collèges numériques et ruralité » simultanément ou séparément. Il permet d’indiquer par département la liste hiérarchisée des collèges publics et privés sous contrat candidats, et est soumis par l’académie et  les collectivités territoriales partenaires.

    Les projets doivent être transmis :

    • Pour la commission de sélection de février 2017 : avant le 29 janvier 2017
    • Pour la commission de sélection de avril 2017 : avant le 31 mars 2017
  • Le conseil d’administration et le conseil pédagogique des établissements, parce qu’ils réunissent les élus, les représentants des parents d’élèves et les équipes pédagogiques, fournissent un cadre pour échanger et mobiliser les différents acteurs autour du numérique et répondre à leurs questions. Le projet d’Établissement, par souci d’efficacité et de pérennité, permet de fixer un rythme d’intégration du numérique adapté au contexte qui lui est propre. Il doit créer les conditions d’un développement harmonieux des usages du numérique des enseignants et des élèves, et des relations avec les membres de la communauté éducative. Il doit permettre de dispenser une formation au numérique adaptée aux besoins des équipes pédagogiques et éducatives. Aussi, le déploiement de l’équipement programmé dans le cadre du projet d’établissement peut prévoir de débuter par la dotation d’une classe pilote pour expérimenter différentes dimensions du projet avant d’étendre sa mise en œuvre dans l’établissement.

    Le projet d’Établissement veillera à ce que soient mis en œuvre, entre autres, les repères suivants :

    • Travailler en équipe / partager ses pratiques
    • Renforcer l’interactivité avec et entre les élèves
    • Rendre les élèves autonomes (créativité et productions)
    • Evaluer les acquis de l’élève
    • Personnaliser les apprentissages des élèves
    • Associer les parents
  • L’objectif est d’accompagner le plus de projets possibles et de répondre positivement à la mobilisation des équipes. La commission de sélection examinera tous les dossiers candidats. L’appréciation de leur qualité tiendra compte des critères suivants :

    • la qualité et la pertinence des projets pédagogiques, éducatifs et d’établissement,
    • l’effectivité de la mise en place de formations dispensées aux équipes enseignantes et éducatives, s’appuyant sur l’offre académique, l’offre du Réseau Canopé ou tout autre offre appréciée comme 
judicieuse au regard du projet,
    • la cohérence des infrastructures et des services qui seront déployés, notamment au regard de la 
continuité pédagogique (entre le premier et le second degré ou entre le collège et le lycée) et 
d‘usages enrichis du numérique,
    • la capacité du projet à accélérer le développement des usages du numérique et la personnalisation 
des activités des élèves, dans la classe et dans l’établissement,
    • l’effectivité de la mise en place de dispositifs d’accompagnement pour l’aide aux devoirs ou toute 
autre activité liée au numérique pour l’éducation en dehors du temps scolaire,
    • la qualité du partenariat tripartite et de la conduite du projet,
    •  la capacité d’essaimage et de transfert du projet, permettant à l’établissement de devenir un pôle 
de formation et de ressources, pour la collectivité et l’académie, et particulièrement pour l’ESPE,
    • la qualité du processus d’évaluation qui permettra d’évaluer localement le projet (démarche partenariale académie-collectivité, implication éventuelle de laboratoires de recherche,
    • l’appartenance éventuelle de l’établissement à un REP ou REP

    Les projets qui prévoient d’intégrer des écoles du secteur du collège dans le cadre d’une politique territoriale cohérente seront étudiés. Dans ce cas, l’articulation entre les projets du collège et des écoles sera déterminante. Ainsi, 30 % des dossiers des collèges présentés par les académies pourront être accompagnés des dossiers de leurs écoles de secteur. Les écoles retenues reçoivent une dotation exceptionnelle pour les ressources et une subvention d’équipement.

    Les éventuelles difficultés à répondre à ces critères ne doivent pas être un frein à la candidature, chaque collège pourra adapter le rythme de mise en œuvre de son projet. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre délégué académique au numérique afin de les aborder. C’est son rôle de vous apporter conseil et accompagnement.

  • Oui, le projet de l’établissement (incluant le projet éducatif) devra être adapté à terme afin d’intégrer la dimension numérique et en particulier les points suivants :

    • La définition d’un rythme d’intégration du numérique adapté au contexte de l’établissement,
    • Les conditions du développement harmonieux des usages par les enseignants et les élèves et des relations avec les membres de la communauté éducative,
    • La formation au numérique pour les équipes pédagogiques et éducatives.

    La mise en place du projet n’exclut pas la progressivité : la dotation en matériel prévue dans le cadre du projet d’établissement peut prévoir de débuter par la dotation d’une classe pilote pour expérimenter les différentes dimensions du projet avant d’étendre sa mise en œuvre dans l’ensemble de l’établissement.

  • C’est la collectivité territoriale qui choisit le type d’équipement en concertation avec vous et l’académie. Il vous appartient d’exprimer les besoins en termes d’usages pédagogiques afin que le choix de matériel soit le plus adapté.

    Concernant le type de terminal, la collectivité peut envisager tous les types d’équipement mobile, ce qui exclut les ordinateurs fixes.

    Concernant le taux d’équipement des élèves et de mutualisation du matériel, l’AAP préconise le choix des équipements individuels mobiles (un terminal par élève pouvant être rapporté à la maison) afin d’assurer la personnalisation de la pédagogie, l’utilisation efficace du matériel en classe, la continuité école-maison et les échanges avec les parents d’élèves. Ainsi, lorsque le choix s’oriente vers un équipement collectif (dit « classe mobile ») qui garantit l’accès individuel des élèves à leurs ressources numériques, par exception au principe de l’équipement individuel, les projets peuvent être recevables à la seule condition qu’il s’agisse d’une démarche transitoire (étape vers la dotation d’équipements individuels mobiles) accompagnée d’un projet affirmé de transformation de l’acte pédagogique.

  • L’appel à projets repose sur le principe de la démarche partenariale entre la collectivité territoriale, l’académie et les établissements. Il s’agit de mettre en cohérence leurs objectifs pour dégager une ambition partagée formalisée dans la convention du projet. Celle-ci indiquera la façon dont chacune des parties contribuera à l’atteinte des objectifs définis en fonction de ses compétences.

    La collectivité territoriale est associée à toutes les phases du projet auprès des académies et des établissements. Elle bénéficie ensuite d’un soutien financier de l’Etat pour l’équipement des élèves et des enseignants.

  • Votre principal interlocuteur est le délégué académique au numérique (Dan) de votre académie et ses équipes. En effet, le Dan travaille auprès du recteur et est en charge de piloter le déploiement du plan numérique. Il pourra mobiliser d’autres services de l’académie (Direction des Systèmes d’Information (Dsi), …) qui pourront également vous aider sur les aspects techniques du projet.

    Les inspecteurs d’académie – inspecteurs pédagogique régionaux (IA-IPR) – et les inspecteurs de l’éducation nationale sauront aussi vous renseigner sur les aspects pédagogiques du projet.

  • Le délégué académique au numérique (Dan) qui suit le projet de votre établissement vous avertira des conclusions de la commission de sélection. Les résultats seront disponibles sur ce site.