Appel à projets e-FRAN : neuf projets sélectionnés lors de la première vague

06 avril 2016

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Louis Scheitzer, commissaire général à l’Investissement, ont annoncé jeudi 31 mars 2016 les 9 premiers lauréats de l’appel à projets e-FRAN (Formation, recherche et
animation numériques dans l’éducation) du programme d’investissements d’avenir (PIA) ainsi que les dotations qui leur ont été attribuées sur décision du Premier ministre.

Si la diffusion du numérique dans l’éducation appelle des réponses pédagogiques, éditoriales et industrielles adaptées, elle appelle aussi une appréhension plus précise et plus rigoureuse de ses possibilités et de ses limites. C’est pourquoi un investissement scientifique de grande ampleur doit accompagner la mise en œuvre du plan pour le numérique à l’école décidé par le Président de la République, afin d’en analyser les effets et d’en mesurer les apports. C’est à cette ambition que concourt spécifiquement l’appel à projets e-FRAN.

Sous l’impulsion du recteur Jean-Marc Monteil, chargé d’une mission interministérielle sur le numérique éducatif, e-FRAN vise ainsi un double objectif : conduire des expérimentations de terrain et organiser leur accompagnement par l’appui de la recherche. Il s’agit de favoriser l’organisation nationale de la recherche sur le numérique dans l’éducation, notamment par le financement de contrats doctoraux.

L’appel à projets e-FRAN, un investissement d’avenir pour l’école de demain

Lancée le 12 octobre 2015, la première vague de l’appel à projets a enregistré 66 candidatures déposées sur le site de la Caisse des dépôts et consignations, opérateur de l’action « Innovation numérique pour l’excellence éducative ». Des projets qui ont fédéré plus de 650 partenaires (écoles ou établissements scolaires, laboratoires de recherche, universités et établissements d’enseignement supérieur, ESPE, Canopé, entreprises de la EdTech, associations, collectivités territoriales).

Les 62 projets recevables ont été évalués par un jury indépendant, présidé par Pierre Tambourin, directeur général de Genopole. Composé de 24 personnalités, il réunit en proportions égales, des chercheurs de rayonnement international, des praticiens de l’éducation impliqués sur le terrain, des représentants du monde économique et associatif actifs sur le numérique éducatif. La composition du jury et la méthodologie suivie ont permis de concilier l’ambition scientifique, la pertinence pédagogique des avancées de la recherche et la prise en compte de la diversité des ressources et des besoins des territoires.

A l’issue de la présélection sur dossiers, 18 projets ont été retenus pour une audition qui a permis d’en sélectionner 9 sur la base de dix critères pondérés combinant l’intérêt pédagogique, la qualité du projet de recherche et le potentiel de diffusion des résultats. Le comité de pilotage réuni le vendredi 25 mars a validé cette sélection. Si celle-ci a été rigoureuse dans le cadre de cette première vague, la qualité des projets non retenus qui doivent être améliorés à partir des recommandations formulées par le jury, permet d’envisager, avec la contribution des académies non présentes au premier appel, d’obtenir un nombre significatif de projets qualifiés lors de la seconde vague.

Consulter le compte-rendu des travaux du comité d’évaluation e-Fran
de la première phase de l’appel à projet

Le calendrier de la 2ème vague sera le suivant : réception des projets entre le 2 mai et le 3 juin 2016, audition des porteurs présélectionnés au début septembre, contractualisation avec les porteurs des projets sélectionnés de la seconde vague avant la mi-novembre.

Les projets e-FRAN vont se traduire, notamment, par la signature de plusieurs dizaines de contrats doctoraux. Ils feront l’objet, selon les vœux de Jean-Marc Monteil et de Pierre Tambourin, approuvés par le comité de pilotage, d’un suivi par l’organisation de « doctoriales » et de séminaires de travail entre les acteurs afin de contribuer à la constitution d’une véritable communauté de pratiques et de recherches, structurée autour du numérique éducatif.

appel-projets-efran-2016